DIU MA2

Règlement des études

Sélection des candidats à l’inscription
Les candidatures au DIU devront être soumises au responsable universitaire, sous la forme d’une lettre de motivation, d’un CV et éventuellement d’une lettre de recommandation d’un membre de l’équipe (centre ou consultation mémoire) que le candidat aspire à rejoindre ou dans laquelle il travaille déjà, si cette équipe diffère de celle du responsable universitaire.

Le responsable universitaire évaluera les demandes et les rejettera (si elles ne s’inscrivent pas dans un parcours professionnel cohérent de médecin de centre ou consultation mémoire) ou donnera un accord de principe. La possibilité de recevoir en entretien les candidats est laissée à son appréciation. Les demandes ayant reçu sont accord de principe seront classées en fonction du parcours du candidat, de l’ « urgence » de sa formation et de sa motivation.

Si la somme des candidats dépasse le nombre total de 40, un interclassement sera réalisé par l’ensemble de l’équipe pédagogique lors de l’assemblée générale annuelle. Les candidats non retenus mais acceptés sur le principe seront invités à se présenter l’année suivante et seront prioritaires.

 

Nature des épreuves
1. Contrôle des connaissances et aptitudes (coefficient 4)

Le contrôle des connaissances et aptitudes à l’issue des deux années de formation s’effectue sous la forme d’une épreuve écrite unique en langue française, d’une durée de 3 heures.

Cette épreuve est elle-même composée :

  • de deux questions rédactionnelles sur deux sujets précis du programme choisis par les responsables de la formation en concertation avec l’équipe pédagogique (coefficient 1 pour chaque question)
  • de QROC/QCM brassant l’ensemble du programme établis par les responsables de la formation en concertation avec l’équipe pédagogique (coefficient 2)

Il n’y aura pas de session de rattrapage. Cela étant, l’étudiant est libre de se réinscrire au DIU et de se présenter à la session d’examen suivante.

 

2. Evaluation orale en contrôle continu (coefficient 2)
A deux reprises au cours de la formation, les étudiants seront appelés à donner une présentation de 40 minutes en petit groupe (de 3 à 4 étudiants) sur un sujet précis, qui remplaceront un cours magistral, sous l’encadrement de plusieurs enseignants du comité pédagogique.

Les groupes seront obligatoirement multicentriques et interdisciplinaires.

La bibliographie et les objectifs du cours leur seront remis lors du séminaire précédent. Des plages de temps libre seront dédiées au travail collectif au cours des séminaires, de façon à laisser l’opportunité aux étudiants d’organiser leur intervention à plusieurs.

L’évaluation, selon une grille préétablie, portera sur chaque étudiant et non sur le groupe. Elle tiendra compte de la qualité de la présentation orale et du support, de la qualité de la synthèse effectuée à partir de la bibliographie fournie, et de la compréhension du sujet jugée sur les réponses aux questions posées par les enseignants et les autres étudiants. Elle évaluera également la capacité des étudiants à travailler en groupe.

Chaque présentation orale sera pondérée d’un coefficient 1.

 

3. Mémoire tutoré (coefficient 4)
En début de formation, des sujets de mémoire seront proposés par les responsables pédagogiques. Il pourra s’agir d’études cliniques simples, rétrospectives ou prospectives en soin courant, non thérapeutiques (ex. évaluation d’une échelle ou d’un questionnaire), réalisables en 2 ans. Il pourra également s’agir de travaux d’évaluation des pratiques ou d’organisation des soins, ou de travaux plus fondamentaux dans les domaines de la santé publique, de l’éthique ou de la sociologie.

Ces sujets devront être conçus d’emblée comme multicentriques et multidisciplinaires. Ils devront s’adresser à un groupe de 3 à 6 étudiants maximum ne travaillant pas sur le même site, qui tireront bénéfice de leur appartenance à différents centres pour élargir leur recrutement / leur analyse.

Chaque étudiant devra avoir choisi un sujet et intégré un groupe de travail au 2e séminaire.

Les sujets de mémoire seront validés par l’équipe pédagogique, encadrés et accompagnés par un tuteur qui sera ou non l’un des responsables pédagogiques. Les étudiants pourront également soumettre au comité pédagogique un projet de mémoire et démarcher un tuteur.

L’évaluation du mémoire sera multifactorielle :

  • Appréciation du travail individuel de l’étudiant par le tuteur qui coordonnera les travaux qui prendra en considération la recherche effectuée par l’étudiant et son engagement dans la rédaction du mémoire (coefficient 1)
  • Evaluation du mémoire écrit, sous la forme d’un article scientifique (maximum 3000 mots  en excluant résumé, tables, légendes au figures et références bibliographiques) en langue anglaise ou française (note collective, coefficient 1)
  • Soutenance orale collective et publique de 45 min (coefficient 2) : l’évaluation, selon une grille préétablie, portera sur chaque étudiant qui présentera la part du projet où il s’est le plus investi. Elle tiendra compte de la qualité de la présentation orale et du support, et de la compréhension du sujet jugée sur les réponses aux questions posées par les enseignants et les autres étudiants. Elle évaluera également la capacité des étudiants à travailler à plusieurs.

Les mémoires seront présentés devant un jury représentant l’équipe pédagogique.

La publication des mémoires et leur présentation à des réunions nationales ou internationales à l’issue des deux ans sera fortement encouragée, et stimulée par le tuteur. Des travaux plus ambitieux s’appuyant sur les étudiants du DIU pourront éventuellement rassembler le travail de plusieurs groupes ou promotions.

 

4. Stage (coefficient 2)
Le stage est effectué dans un CMRR. Ses modalités (durée, nombre de consultations, d’évaluations neuropsychologiques et de réunions de concertations multidisciplinaires à assister) seront définies avec le responsable universitaire en fonction de l’expérience du candidat. L’évaluation sera effectuée par le tuteur de stage (directeur du CMRR) auquel sera remis une grille d’évaluation.

 

Jury et notation
Composition du jury
Le jury est composé :

1. Pour le contrôle des connaissances et aptitudes (coefficient 4)
D’au moins 4 membres de l’équipe pédagogique impliqués dans la rédaction des épreuves.

D’au moins 2 membres de l’équipe pédagogique pour chaque question rédactionnelle avec double correction en aveugle. Un écart >3 points à la notation sur 20 implique une correction supplémentaire et une concertation du jury. En cas d’écart de ≤3 points la moyenne des deux notes représente la note définitive.

2. Pour l’évaluation orale en contrôle continu (coefficient 2)

D’au moins 2 membres de l’équipe pédagogique, dont l’un d’eux est un expert reconnu sur le sujet et a organisé la séance d’enseignement interactif.

3. Pour le mémoire tutoré (coefficient 4)

D’au moins 4 membres de l’équipe pédagogique rassemblés pour former le jury de fin d’année pour l’évaluation orale.

La composition du jury et la date de la soutenance seront annoncées lors du dernier séminaire.

Le mémoire écrit devra leur avoir été soumis une semaine minimum avant la soutenance.

4. Pour le stage (coefficient 2)

Du directeur du CMRR où le stage est réalisé.

 

Calcul des notes
La note finale est obtenue en effectuant la moyenne des notes de chaque épreuve affectées de leur coefficient.

Dans le cas d’une validation des acquis, le coefficient de l’évaluation du stage est neutralisé. Il ne donne pas lieu à l’attribution d’une note et ne rentre pas dans le calcul de la moyenne.

 

Absence aux épreuves
Toute absence à une épreuve est sanctionnée par la note de 0/20. Un étudiant absent pour raison grave et dûment justifiée à une ou des épreuves de CC, peut faire, dans les huit jours au plus tard qui suivent l’épreuve concernée, une demande à l’équipe pédagogique, afin qu’une évaluation de remplacement soit organisée si possible. Cette disposition ne confère aucun droit pour l’étudiant.

L’absence de l’étudiant à la présentation orale des mémoires ou à l’examen écrit de fin d’année, en l’absence de possibilité d’organiser une deuxième session, impliquera sa présentation aux examens de l’année universitaire suivante.

 

Obtention du diplôme et mentions
Le diplôme du DIU Ma2 est décerné aux étudiants qui ont obtenu la moyenne à chacune des épreuves.

Les mentions délivrées sont :

  • Moyenne générale supérieure ou égale à 10/20 : mention passable
  • Moyenne générale supérieure ou égale à 12/20 : mention assez bien
  • Moyenne générale supérieure ou égale à 14/20 : mention bien
  • Moyenne générale supérieure ou égale à 16/20 : mention très bien

 

Absence et redoublement
Absence aux cours
La présence aux cours est obligatoire.

Seule une absence dûment justifiée à deux jours et demi d’enseignement (soit la durée d’un séminaire) est compatible avec la validation du DIU.

Au-delà de deux jours et demi d’absence non justifiée, l‘équipe pédagogique doit décider :

  • De l’exclusion de l’étudiant après sa convocation. Si la décision d’exclusion de l’étudiant est prise, elle a pour effet d’invalider toute note de contrôle continu éventuellement déjà attribuée.
  • En cas de maintien de l’étudiant dans le cursus, de la possibilité pour lui de participer au Contrôle des connaissances et aptitudes de l’année en cours, ou de la nécessité pour lui de redoubler pour se présenter à l’épreuve de l’année universitaire suivante.

 

Redoublement
Le redoublement est autorisé par l’équipe pédagogique après étude du dossier accompagné d’une lettre de motivation.

Les motifs de redoublement sont :

  • l’obtention d’une note éliminatoire aux épreuves ;
  • une absence aux cours de plus de deux jours et demi ;
  • l’absence de validation du stage.

L’étudiant autorisé à redoubler conserve toutes les notes ≥ 10/20. Il peut renoncer au bénéfice de toute note ≥ 10/20 obtenue. La demande écrite devra être déposée au secrétariat pédagogique au plus tard dans les quinze jours suivant la rentrée.

En cas de redoublement pour le dernier motif, et en cas de succès aux épreuves, un relevé de notes et fourni à l’étudiant ainsi qu’une attestation de succès aux examens. L’équipe pédagogique s’engage à délivrer le diplôme en cas de réalisation du stage dans les deux ans qui suivent l’obtention du relevé de notes. L’étudiant dans cette situation est exempté de droits d’inscription.

 

 

Cas particulier de l’AUEC
Les professionnels de santé non-médecins et doctorants en biologie qui auront assisté à 20 h de séminaire et qui souhaitent valider une Attestation Universitaire d’Enseignement Complémentaire (AUEC) passeront un examen sous forme de QROC/QCM en ligne (plate-forme Moodle).

Pour valider l’AUEC une note minimale de 10/20 à l’examen est requise ainsi que l’assiduité aux 20 heures d’enseignement.